Dans ma tête.

Cela fait maintenant plus de 10 ans que tous les jours je me lève et me couche avec les mêmes questions qui résonnent!

Bong! Bong!… Bong!

Que vas tu faire ? Où vas tu ? Que peux tu faire pour mieux avancer ? Dans quoi serais-tu meilleur à moyen terme ? Où est ta place ? …

Question floues, abstraites.

Mon quotidien n’est pas silencieux. Mon cerveau ne prend pas de pauses, pas de weekends.

Ces questions, allant de la générale sur ma vie ou mon art, à la petite question précise ne concernant qu’ une maigre part de ma vie, elles tiennent mon cerveau et mon instinct en activité constante. C’est un bruit de fond qui ne cesse jamais. Telles des petites voix qui vous chuchoteraient à l’oreille. Elles ne parlent pas fort, mais elles sont très nombreuses!

Épuisant! Il y a des jours ou je les subis et des jours ou elles m’accompagnent.

Détrompez vous, même si cela y ressemble, il ne s’agit pas d’un fardeau. C’est tout l’inverse, il suffit de se positionner du bon coté pour le voir tel que je le vis. Sans ces activités et pensées constantes je n’aurai plus de raison de vivre ma vie. Plus de raison de me chercher moi même, de m’améliorer, d’avancer. C’est mon moteur.

Les questions d’ordre générale sur ma vie, ma personnalité et l’homme que je suis et souhaite devenir, ne sont pas des questions sans réponses. Elles ne sont pas définitives, c’est tout. Elle évoluent au fur et à mesure du temps.

Par contre les questions plus précises concernant mon travail et où je souhaite aller avec lui, sont quant à elles bien plus bruyantes et sans réponses claires.

Le dessin ? La peinture ? La sculpture ? L’abstrait ? Le réalisme ? Des natures mortes ? Des portraits ? Des messages engagés ou non ? Cet outil ou celui la ? Cette technique ou celle la ? Ce rendu visuel ou celui la ? …

Tant de questions. Tant de questions qui ne peuvent être mises sous silence.

En tout cas pas pour le moment. Pour y répondre il faut pouvoir faire le tri, tester et éliminer ce qui ne me correspond pas et embrasser ce dans quoi je me sens Moi. C’est certainement la quête d’une vie, même si je sens que je me rapproche, que je suis sur la bonne route. Mais je ne roule pas en Ferrari. Plutôt en 2CV ^^

Je suis encore dans le brouillard sur ces questions mais je sais que j’y répondrai. Quand je serai un vieil ours :).

En attendant je continue mon exploration.

Et vous, vous savez où vous allez ?

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *